16 juin 2007

Quels sont les espaces moteurs de la mondialisation ?


Le sujet porte sur la première partie du programme en S, Les centres d'impulsion et les inégalités de développement, pour 5 ou 6 heures de cours conseillées. Le candidat peut aussi puiser des références dans la deuxième partie du programme qui amène à traiter les trois grandes aires de puissance.

Le sujet invite à identifier et caractériser les lieux de la mondialisation qui, à différentes échelles, concentrent les activités de commandement et d'innovation et vers lesquels convergent les flux.

Première partie : quelques éléments que l'on peut attendre en réponse aux questions

1. Nommez les trois centres d'impulsion majeurs de l'économie mondiale et dégagez leurs principales caractéristiques (documents 1 et 2).

Les trois centres d'impulsion ou Triade sont l'Amérique du Nord, l'Union européenne et le Japon. Ils assurent l'essentiel du commerce mondial, échangent surtout entre eux, et concentrent les principales places boursières. Ces trois pôles concentrent les métropoles mondiales qui jouent un rôle prépondérant (document 2).

2. D'après les documents 1, 2 et 4, quelle est l'importance du pôle européen ?

Premier pôle commercial mais avec un commerce intra zone dominant. La plus importante concentration en nombre de places boursières. Au cœur des réseaux de communications selon le document 4.

3. Précisez les fonctions des grandes métropoles (documents 2, 3, 4 et 5). Quelles fonctions font de New York une « ville-monde » ?

Les fonctions des grandes métropoles : commandement économique (financier, commercial) par la présence des sièges sociaux des grandes entreprises, d'un tertiaire de haut niveau à leur service, de la recherche. Commandement politique, culturel et artistique.

New York est une « ville-monde » parce qu'elle est le siège de la principale organisation internationale, des deux principales bourses mondiales, des grandes firmes transnationales et parce qu'elle dispose d'infrastructures de communication la mettant en relation avec le reste du monde.

4. Identifiez les relations que les grandes métropoles entretiennent entre elles (documents 2, 3, 4 et 5).

Des relations financières (le « circuit financier mondial »), des relations commerciales et des flux de voyageurs (l'importance des infrastructures de transports), des implantations de firmes étrangères (par exemple des firmes françaises à New York).

5. Comment se manifeste, dans le paysage, la puissance économique de Singapour (document 5) ?

Par l'étendue des installations portuaires pour conteneurs.

Par l'importance de son CBD en arrière plan, symbole de puissance.

Deuxième partie : réponse organisée

Les réponses aux questions de la première partie, les différentes échelles des documents et leurs connaissances doivent permettre aux candidats de dégager les éléments de réponse suivants :

- Les trois principaux centres d'impulsion sont les moteurs de la mondialisation : ils se partagent la domination de l'économie mondiale (production, échanges commerciaux, flux financiers) et sont les pays d'origine des principales firmes transnationales

- A l'intérieur de ces trois pôles, les métropoles mondiales (européennes, japonaises et nord-américaines, ainsi que les métropoles de l'Asie orientale) jouent un rôle économique (nœuds de communication, sièges des principales bourses, des FTN), politique et culturel prépondérant. Par leurs relations, elles constituent un « archipel mégalopolitain mondial » avec un paysage urbain typique. Beaucoup d'entre elles sont localisées sur les principales façades maritimes.

Mon commentaire

Deux remarques sur les cartes de cet ensemble documentaire :
- Dans la première, la taille des figurés ne correspond pas à la légende (le montant des exportations de marchandises de l'UE est de 4 372 milliards de dollars alors que la même taille de figuré dans la légende correspond à 2500), les corecteurs en tiendront compte.
- Dans le document 2, certes en noir et blanc, le choix des figurés pour la somme des transactions journalières ne semble correspondre à aucune hiérarchie, ce qui est dommage et contraire aux règles élémentaires du langage cartographique... (pourquoi pas un dégradé du noir au gris ou des rayures plus ou moins serrées ?).

Dans le document 5, la légende indique que Singapour est le premier port mondial, ce qui n'est plus vrai depuis deux ans, comme je vous l'avait dit en cours et sur ce blog.

Le plan en trois parties traitant dans chacune d'un des pôles de la triade est a priori à exclure. Le sujet invitait à réfléchir aux centres d'impulsion à différentes échelles (monde, région, métropole).
Les notions de mégalopole, de façade (pas évoquées dans les documents) étaient attendues


9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, j'ai choisi ce sujet la semaine dernière ; et il m'a semblé que dans la deuxième partie il était essentiel de ne pas oublier les espaces moteurs de la mondialisation du Sud, c'est-à-dire les grands Etats exportateurs de pétrole (Moyen-Orient), les puissances régionales (Chine, Inde, Brésil, Mexique, Afrique du Sud..) et aussi les NPIA (Indonésie, Philippines, Viet-Nam et Malaisie...)
Vous ne faites pas du tout apparaître ces espaces moteurs du Sud, mais qu'en pensez-vous ??
Merci
Coline

M.AUGRIS a dit…

Les espaces réellement moteurs (au sens d'espaces de décision et de commandement) sont plutôt rares mais existent. Ce sont plutôt les métropoles qui participent à cet archipel mondial des métropoles (Sao Paulo, Bombay, Johannesbourg,...). Pour les Etats évoqués, ils n'ont pas véitablement de rôle moteur dans le processus de mondialisation, même si ils y participent.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Il me semble que les doc mettaient également en évidence en quelque sorte des limites à la mondialisation si l'on peut dire.
Par exemple lorsqu'on nous demande la place de l'Europe dans la mondialistion ne doit-on pas nuancer nos propos en parlant des difficultés de la constrcution européenne etc...Pour l'Asie,le doc 1 n'évoque pas le Japon en tant que véritable pole mais l'asie orientale;donc ne pouvons nous pas en profiter pour évoquer l'extension du pole japonais en la zone "Asie orientale" et donc par voie de conséquence, le pb de la concurrence(ceci étant à évoquer ds la synthèse je pense car aucune question ne permet vraiment d'en paler...)Enfin parler a la question 4, des limites à l'échelle des villes en parlant de la concurence (qui apparait ds le doc sur Osaka) qui existe cepdt entre les villes de l'AMM...Cela apporterait je pense des nuances pour chaque grande partie de la synthèse...Qu'en pensez-vous?

M.AUGRIS a dit…

Oui, toutes ces remarques sont pertinentes, il faut effectivement souligner la concurrence entre les pôles de la Triade, entre les métropoles, mais le sujet reste les espaces moteurs. Attention cependant à ne pas confondre espace moteur et espace intégré à la mondialisation, en particulier pour l'Asie orientale.

Anonyme a dit…

Bonjour, votre site est très bien fait (j'aime bcp les perles...).je suis un peu dans le même cas que l'anonyme du dessus...Donc je suis rassurée.Mais je veux quand même vous faire part de,grosso-modo ce que j'ai fait ds ma synthèse:Quels sont les pole moteurs de la mondialisation?
1)A petite échelle,les pôles de la Triade:
-Les points communs à ces 3 pôles=organisent la vie économique structurent les flux financiers etc...description de flux avec des chiffres non donnés dans les doc etc...concentrent pouvoirs de tout type.
-malgré tout, des "spécificités"=L'Eurpoe c'est 1/4 du PIB mondial,pop qualifiée et à hauts revenus...mais,elle commerce bcp avec elle même;les USA,30 pourcents du PIB mondial,40 pourcents des dépenses en recherche mondiale...etc,mais importent plus qu'ils n'exportent;le pôle Japon =high tech mais devient de plus en plus un pôle asie orientale d'où des pb de concurrence de plus en plus présents+dépendances.
Au final ce sont tout de même les USA qui constituent comme le "super pôle"(supéririté du dollars...)
Transition:en fait ce sont surtt les façades maritimes et les mégalopoles qui au sein de ces pôles constituent les moteurs de la mondialisation.
2)Ce sont les villes qui sont au au sein de ces ensembles(a plus grande échelle) les pôles moteurs de la mondialisation:
-Concentrent fonctions de commandement diverses (svt localisées ds les cbd...)car elles possèdent aéroports,ports,centres de congré,avocats...Elles ont donc la capacité de structurer les flux...
-Malgré tt certaine concurence (Londres-Paris,Tokyo-Osaka...)

M.AUGRIS a dit…

Oui, ça a l'air plutôt bien comme plan et les idées développées ont l'air pertinentes et logiques.

Anonyme a dit…

bonjour !!
moi j'ai fait :
I) la triade, un espace moteur
-sur le plan économique
-sur le plan culturelle
-sur le plan comerciale...

II) un sud de + en + complexe
-les 6 poles de l'amm
-les pays émergents (chine,inde..)
-les pays usines du monde

je crois que je suis hors sujet!!! c'est tres grave ou pas??

Anonyme a dit…

grd merci au créateur de ce blog, sa ma beaucoup servi, trés utile le blog, continuez le il é trés bienn

Anonyme a dit…

Merci, blog très utile. Cet article m'a rassurée !
J'ai conclu sur les interfaces que la mondialisation créait: pays nord(flux interzones dans la triade)/sud et littoraux/arrière pays...sans doute HS non ?

Mes vidéos